Retourner à la liste des publications

Analyse des résultats de l’année 2022

Posté le mercredi 25 janvier 2023
Icône de l'application

Découvrez en avant-première nos derniers résultats dès aujourd'hui sur notre application !
Rendez-vous mercredi 1er février pour les découvrir sur ce site.

Télécharger l'application via l'App Store Télécharger l'application via le Google Play Store

Évolution des réponses au questionnaire en 2022L’année 2022 se termine avec un record de réponses au baromètre Handifaction, puisque nous atteignons 73 092 contributions, dont 37 547 au dernier trimestre. C’est à nouveau en grande partie grâce aux campagnes de communication de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie, qui nous ont permis de solliciter régulièrement un nombre très conséquent de personnes vivant avec un handicap. Cette action crée néanmoins toujours certains déséquilibres de résultats entre les trimestres incluant l’une de ces campagnes et ceux qui n’en bénéficient pas, liés d’abord au nombre de nos répondants réguliers plus faible entre les campagnes (nous avons récolté 3 772 réponses au troisième trimestre), mais aussi au profil de leurs participants. En effet, celles-ci ne touchent que très peu les personnes de moins de 18 ans, celles vivant en établissement spécialisé, ou accompagnées en milieu ordinaire par le secteur médico-social. Ainsi, cela complique la comparaison des résultats entre chaque trimestre, puisque nos répondants réguliers sont vraisemblablement dans des situations différentes de celles de ceux sollicités par l’Assurance Maladie.

Nous visons désormais à améliorer le ciblage des profils visés par ces campagnes, et à équilibrer les échéances entre chacune d’entre elles. Nous poursuivons par ailleurs nos efforts de communication en lien avec les Caisses Primaires d’Assurance Maladie, et aussi désormais avec les Maisons départementales des personnes handicapées, avec l’exemple de la Réunion où un projet local de promotion du baromètre a permis de corriger les principaux biais statistiques de nos résultats. Prochainement, les Comités départementaux de la Charte Romain Jacob, poussés par Handidactique, seront garants d’un effort local de diffusion du baromètre et de ses résultats.

Analyse des résultats

Graphique montrant que 82 % des personnes ont pu accéder aux soinsNos analyses se confrontent ce trimestre aux problématiques rencontrées lors du deuxième trimestre, au cours duquel s’est faite la précédente campagne de communication. Afin de gommer ces déséquilibres, nous vous proposons une analyse de l’année 2022 dans sa globalité, en comparaison avec 2021.

Concernant le profil de nos répondants, nous observons une augmentation de la part des plus de 46 ans (en hausse de 7 points), de celles des personnes indiquant vivre avec plusieurs types de handicap (en hausse de 5 points), ainsi que de celles de celles qui répondent régulièrement au questionnaire (en hausse de 12 points). On peut par ailleurs souligner une augmentation de la possession d’un médecin traitant (en hausse de 9 points).

Le taux de personnes n’ayant pas pu accéder aux soins est en légère baisse à 18 % (soit 13 332 réponses) . Ce n’est pas le cas du taux de personnes ayant subi un refus de soin, qui augmente légèrement à 14 % (en hausse d’un point). Le principal motif identifié est le délai d’attente supérieur à 6 mois, en forte augmentation (à 29 %, en hausse de 6 points).

On observe en revanche une baisse remarquable du taux d’abandon après un refus (à 25 %, en baisse de 10 points). L’abandon se fait principalement à cause de difficultés à trouver un soignant (à 43 %, en hausse de 10 points) et on observe une baisse continue du motif d’indisponibilité des accompagnants (à 2 %, en baisse de 8 points). Si les soins abandonnés sont principalement des soins liés au handicap (à 17 %, en baisse d’un point), on constate une baisse de l’abandon de soins psychologiques ou psychiatriques (à 7 %, en baisse de 4 points).

Les soins se font toujours en majorité chez le médecin spécialiste (à 26 %, en hausse de 4 points), qui dépasse désormais les services hospitaliers (à 24 %, en baisse de 5 points) et qui se rapproche du médecin généraliste (à 27 %, stable). On peut également observer une augmentation de la part des soins effectués (à 12 %, en hausse de 2 points), mais également de celle des abandons (à 6 %, en hausse de 2 points) ainsi que celle des soins toujours recherchés après un refus (à 7 %, en hausse de 2 points), concernant un renouvellement d'ordonnance ou autre dossier administratif.

On peut noter certaines évolutions dans le domaine de l’accompagnement, dont le besoin est en baisse (à 32 %, en baisse de 5 points), et lorsque celui-ci est présent, il est moins refusé (à 16 %, en baisse de 5 points) et il est davantage incarné par un professionnel du soin (à 29 %, en hausse de 3 points).

Concernant le milieu hospitalier, on peut signaler une fréquentation en baisse, que ce soit aux urgences (à 3 %, en baisse de 4 points) ou dans les services hospitaliers (à 24 %, en baisse de 5 points), et ce malgré des refus dont la part reste stable aux urgences (à 4 %) et qui baisse dans les services hospitaliers (à 19 %, en baisse de 4 points). De plus, la part de fréquentation des urgences baisse également au sein d’un parcours hospitalier (à 27 %, en baisse de 7 points).

Enfin, on constate une hausse importante de la part des kinésithérapeutes (à 31 %, en hausse de 13 points) dans les soins effectués chez le médecin spécialiste, tandis que se profile une légère baisse des refus (à 14 %, en baisse de 2 points) par cette spécialité.

La prochaine publication de nos résultats se fera en avril 2023. Nous remercions l’ensemble de nos répondants, dont la participation active permet de mettre en lumière les besoins qui sont les leurs afin d’améliorer leur accès à la santé.

Pour nous aider dans notre action d'amélioration de l'accès aux soins aux personnes vivant avec un handicap, participez à notre questionnaire, pour vous-même ou pour vos proches vivant avec un handicap.

N'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter si vous souhaitez recevoir nos actualités et nos publications directement dans votre boîte mail ou à nos rappels réguliers pour vous aider à remplir le questionnaire. Nous vous rappelons que votre e-mail n'est utilisé que dans ce but et n'est pas lié aux questionnaires que vous remplirez, qui restent entièrement anonymes.

Découvrez également notre application mobile pour smartphones, gratuite et pratique.

Recevez un rappel dans votre boîte mail

Inscrivez-vous à la newsletter