Retourner à la liste des publications

Analyse des résultats du quatrième trimestre 2020

Posté le mardi 12 janvier 2021

Découvrez dès aujourd'hui les résultats complets du baromètre en téléchargeant l'application mobile pour smartphones iPhone et Android.

Pour introduire l’analyse de ce quatrième trimestre 2020, il est important de signaler que pour la première fois il ressort du baromètre handifaction un taux de personnes soignées qui dépasse les 58 %.

 

Taux de soin effectué: 55,9% au premier trimestre,57,7% au deuxième, 56,8% au troisième et 58,1% au quatrième

Cette amélioration est accompagnée aussi d’une baisse du nombre de refus (18,8 % contre 22,2 % au trimestre dernier).

Taux de refus de soin: 19,9% au premier trimestre,17,7% au deuxième, 22,2% au troisième et 18,8% au quatrième

 

En revanche, si le refus de soin est en diminution, celui-ci reste important chez les généralistes (24 %), et même très important chez les spécialistes (33,8 %) et au niveau des services hospitaliers (23,6 %).

On notera une légère augmentation des refus de soin au niveau des services d’urgence.

Les lieux de refus sont répartis comme suit :33,8% chez les spécialistes, 24% chez les généralistes, 23,6% dans les services d'hôpitaux, 8,4 % en maison de santé de proximité et 6,2% aux urgences des hôpitaux

 

Dans cette période difficile, la demande s’est portée principalement sur les soins liés à la Covid-19 (17,4%), aux soins du handicap (16,2%), aux soins habituels (14,9%) et pour une maladie connue (14,3%).

Pour les types de soins effectués, il y'avait : 17,4% de soins liés à la Covid, 16,2% de soins liés au handicap, 14,9% de soins habituels, 14,3% de soins pour une maladie connue, 7,9% de soins pour une maladie des autres parties du corps , 6,4 % de soins psychologiques ou psychiatriques , 6% de soins des dents, 5,5% des soins urgents et 4,6% de rééducation

 

Ce dernier trimestre a été marqué par un taux très élevé d’abandon de recherche d’un soignant (25,4 %). Afin d’approfondir l’étude de ce problème, nous avons réintégré une question concernant les raisons de ces abandons, que nous avions déjà testé et que nous proposons désormais avec de nouvelles réponses possibles. Ainsi, depuis le 30 novembre dernier, les raisons majeures de ces abandons sont :

 

Si la situation générale s’est améliorée, elle reste particulièrement difficile pour les personnes vivant avec un handicap psychique, cognitif et intellectuel.

On notera aussi que dans les soins abandonnés, les soins de rééducation sont en augmentation (22,5 % contre 18,7 % au trimestre dernier) faute d’accompagnement et de professionnels disponibles.

On constate, que les tests pour le dépistage de la Covid-19 ont été réalisés à 65 % dans les centres hospitaliers. Les personnes positives à la Covid-19 ont été soignées à 45 % en établissement, 37 % à domicile et 17 % à l’hôpital.

Sur le plan qualitatif, on notera à l’échelon national une bonne progression de l’acceptation de l’accompagnement (77,7 % contre 72,8 % au trimestre dernier)) et un taux de réponse aux questions presque égal à 50 %.

Cependant, la prise en compte de la douleur reste à un niveau bas. En effet moins de 30 % des personnes vivant avec un handicap estiment que les soignants ont tenu compte de leur douleur.

L’accueil des personnes vivant avec handicap aux urgences a été bien noté au cours de ce trimestre, surtout en ce qui concerne les tests ou les soins liés à la Covid-19.

Carte de France du taux de soin par département du dernier trimestre de 2020

 

Tous les départements qui ont progressé dans le nombre de répondants au questionnaire ont vu leur taux de personnes soignées dépasser les 50 %. Cette augmentation est visible dans au moins 35 départements.